Cantillac

Cantillac

Au cœur d’une Dordogne verdoyante, Cantillac est situé à une trentaine de kilomètres au nord de Périgueux, au nord ouest de Brantôme entre les axes routiers de Nontron et Angoulême.
Aux portes sud du Parc Régional Périgord Limousin, la partie boisée représente environ la moitié de la superficie totale et comporte un circuit de randonnée balisée sur 8 kms environ, jalonné de 4 fontaines réhabilitées avec leurs lavoirs.

Essentiellement agricole, l’économie est développée sur la partie sud et la plaine du village des Bourriauds, les cultures de céréales et d’élevages sont destinées à la production de lait et de viande.
L’activité forestière est au sein du massif forestier avec l’implantation d’une scierie et d’une fabrique de palettes.
L’implantation récente d’une nouvelle entreprise de fabrication de meubles destinés aux hôpitaux et laboratoires sur le site de l’ancienne tuilerie de Margnac.

Le samedi 27 mai 1944
marque l’histoire de la commune : 3000 soldats nazis ont envahi la commune dans le but de déloger les maquisards cachés dans les bois environnants, meurtres et exactions se sont poursuivis toute la journée. Cinq personnes ont trouvé la mort après avoir été martyrisées, 22 maquisards enfermés dans l’église ont eu la vie sauve grâce au courage d’un habitant de la commune et du maire en exercice.
La commune s’est vue attribuée la croix de guerre avec étoile de bronze.
L’ancien prieuré bénédiction Notre Dame de Cantillac dépendait de l’abbaye de Brantôme, à quelques kilomètres au sud de ce village perché, en subsiste l’église romane Notre Dame de la Nativité orientée est-ouest.
Située en haut de la colline qui se prolonge du sud au nord jusqu’à Margnac, autre extrémité de la commune, où se trouve le prieuré St Jean de Margnac dépendant de l’abbaye de Chancelade et concédé par l’évêque de Périgueux à Raymond De Mareuil vers 1145.

Laisser un commentaire