Présentation de la ville

Présentation de la ville

Avec plus de 8 200 habitants en 2004, dont près de la moitié est âgée de moins de 30 ans, 60 associations, 350 entreprises et commerces offrant près de 4 000 emplois, Vern-sur-Seiche est une commune accueillante et dynamique.

Intégrée à la Communauté d’Agglomération de  » Rennes Métropole « , forte de 370 000 habitants, Vern bénéficie de l’entraînement dynamique de la capitale de la Bretagne avec sa technopole  » Rennes Atalante « , son aéroport, ses liaisons routières et ferroviaires : TGV, métro-VAL.

Ayant connu le plus fort accroissement démographique des communes de plus de 5 000 habitants en Bretagne de 1982 à 1999 (+ 139%), Vern a su conjuguer l’accueil des populations (notamment des familles) et des activités économiques avec l’accompagnement en équipement publics et en services (Écoles, Collège, Salles de sports, Maison des Jeunes, Gendarmerie, …).

Pour autant la commune a su préserver ses racines. Entre le bois de Soeuvres (140 ha) et la base de loisirs de la Vallée de la Seiche (50 Ha) avec sa plage surveillée en été, les sentiers de randonnée sillonnent un territoire de 1970 ha offrant aux Vernois un aménagement varié mais équilibré.

Pendant longtemps, certains philosophes ont fait venir le mot  » Vern  » du celtique  » Guern  » qui par extension signifie  » marais « . Cette étymologie qui s’explique par la présence des marais, aujourd’hui asséchés, tels ceux de Bouillants, ne semble pas devoir être retenue. Comment, en effet, expliquerait-on ce toponyme celtique dans une région où le breton n’a jamais été parlé ? Pour d’autres, le nom de la commune aurait été emprunté à celui d’un arbre élancé que l’on trouve dans les terrains humides, où il consolide les berges, communément appelé aulne. Son bois n’est pas précieux ; il servait à confectionner fusettes, navettes, crayons et jambes de bois. On ne dénombre pas moins de 151 communes françaises dont le nom est en rapport direct avec l’arbre,

parmi elles, citons : Vern, Verneuil, Cavernay, Aulnay, Laulne, Vernier,… En 1919, à la demande de la Chambre de Commerce de paris, le Conseil Municipal délibéra et demanda de pouvoir ajouter au nom de la Commune  » sur Seiche « , pour différencier la commune bretonne des autres Vern qui abondent. Un décret du 20 Avril 1920 autorisa officiellement cette modification.

Laisser un commentaire